Icône Twitter

Centre d'études de l'emploi
Équipes de recherche

Dynamiques des organisations et du travail (DOT)

L’axe (rebaptisé « Changements organisationnels, travail, emploi » - « COTE ») observe et analyse les dynamiques des organisations en les confrontant à l’évolution du travail et des travailleurs. Il étudie les changements des organisations et  comment se construisent l’organisation et les conditions de travail, l’évolution des compétences des salariés dans ces contextes, ainsi que la part qu’y prennent les décisions managériales et les régulations collectives.

Il examine également la question de l’articulation de la performance économique et de la performance sociale des organisations et l’exploration des conditions d’une « performance soutenable ». Il investit dans des comparaisons sectorielles et institutionnelles des pratiques organisationnelles et de leurs effets sur la qualité de vie au travail. Enfin, il étudie la formation et la conduite des politiques de santé au travail et les modes d’articulation de la santé et du travail.

En parallèle, il est impliqué au nouveau européen dans le développement de dispositifs et d’infrastructures de recherche innovants, facilitant les échanges internationaux, comme les projets Meadow (MEAsuring  the Dynamics of Organisation and Work) et Ingrid (Inclusive Growth Research Infrastructure Diffusion) qui s'est achevé en janvier 2017.

À compter de mai 2017 et jusqu'en avril 2021, le projet InGRID 2, financé par la Commission européenne, prend le relais dans le cadre du programme de recherche Horizon 2020 (H2020) pour poursuivre les ojectifs précédemment fixés à InGRID. Il est lié à l'un des trois piliers de H2020, le pilier "excellence scientifique" et implique 17 instituts de recherche européens. Ce partenariat est porté du côté français par le CEET à travers l'axe de recherche COTE dirigé par Nathalie Greenan.

Jean-Michel  Jean-Michel

Jean-Michel
Denis

0145926877
jean-michel.denis@cee-recherche.fr
2011 Habilitation à diriger des recherches en sociologie, Université Paris Est.
1993 Doctorat de sociologie, École des Hautes Études en Sciences Sociales.
1988 DEA de sociologie, École des Hautes Études en Sciences Sociales.
1987 Maîtrise de sociologie, Université Paris 10 Nanterre.

Chercheur associé au Centre d’Etude de l’Emploi Unité de recherche Dynamique des Organisations et du Travail (DOT)

Maître de conférences en sociologie à l’Université Paris Est Marne-la-Vallée (19ème section), rattaché à l’UFR Sciences Humaines et Sociales.

Thèmes de recherche

  • Sociologie du travail et des relations professionnelles
  • Sociologie des mouvements sociaux
  • Syndicalisme, recomposition syndicale, nouveaux acteurs syndicaux
  • Mobilisation collective, conflits, nouvelles formes d’action et d’organisation
  • Changements organisationnels et relations sociales dans les entreprises

Principales publications

  • Jean-Michel Denis, Sophie Béroud, 2013, « Quel modèle de développement interprofessionnel pour l’Union Syndicale Solidaires ? » avec Sophie Béroud, La revue de l’IRES, n° 75, 2012/4.
  • Jean-Michel Denis, 2012, « The case of Sud-Rail : the limits of radical political unionism », European journal of industrial relations, vol. 18, n°3, septembre, 267-272.
  • Jean-Michel Denis, 2012, « Conflit » in Antoine Bevort, Annette Jobert, Michel Lallement, Arnaud Mias, Dictionnaire du travail, Paris, PUF.
  • Jean-Michel Denis, 2012, « The case of Sud-Rail : the limits of radical political unionism », European journal of industrial relations, vol. 18, n°3, septembre, 267-272.
  • Jean-Michel Denis, 2009, « "Dans le nettoyage, on ne fait pas du syndicalisme comme chez Renault" – Implantation et stratégies syndicales dans le secteur du nettoyage industriel », in Bruno Duriez, Frédéric Sawicki, « La syndicalisation en France » (Dossier), Politix, n° 85 – vol. 22, 105-126.
  • Jean-Michel Denis, 2009, « "Dans le nettoyage, c’est le chantier qui part en grève ! " Obstacles et recours à la lutte dans le nettoyage industriel » in Sophie Béroud, Paul Bouffartigue (dir.), Quand le travail se précarise, quelles résistances collectives ? Paris, La Dispute.
  • Jean-Michel Denis, 2008, « Conventions collectives : quelle protection pour les salariés précaires ? Le cas de la branche du nettoyage industriel » in « Syndicats et Précarité » (Dossier) Travail et emploi, n° 116, octobre-décembre 2008, 45-56.
  • Sophie Béroud, Jean-Michel Denis, Guillaume Desage, Baptiste Giraud et Jérôme Pelisse, 2008, La lutte continue ? Les conflits du travail dans la France contemporaine, Broissieux, Editions du Croquant, coll. Savoir/agir, 159 p.
  • Sophie Béroud, Jean-Michel Denis, Guillaume Desage, Baptiste Giraud et Jérôme Pelisse, 2008, « Une nouvelle donne ? Regain et transformation des conflits du travail », in Thomas Amossé, Catherine Bloch-London, Loup Wolf (dir.), Les relations sociales en entreprise. Un portrait à partir des enquêtes « Relations professionnelles et négociations d’entreprise », Paris, La Découverte, coll. Recherches.
  • Jean-Michel Denis, 2007, « Peut-on décentraliser la négociation collective dans les entreprises publiques ? » in Myriam Campinos-Dubernet, Marie-Christine Combes et Dominique Redor (dir.), Les mutations des industries et des services, Toulouse, Octarès.
  • Jean-Michel Denis, 2006, « SUD-PTT unionists : moral entrepreneurs ? », Sociologie du Travail, Volume 48, supplément 1, August, Elsevier/Science Direct, p. e35-e55.
  • Jean-Michel Denis, 2005, Le conflit en grève ? Tendances de la conflictualité contemporaine (Direction), Paris, La Dispute, 359 p.
  • Jean-Michel Denis, Renaud Damesin, 2005, « SUD Trade Union : New organisations trying to conquer the french trade union scene », avec Renaud Damesin, Capital and Class, n° 86, Summer.
  • Jean-Michel Denis, 2001, Le groupe des Dix : un modèle syndical alternatif ?, Paris, La Documentation Française, 244 p.
Plus de publications dans la base documentaire