Icône Twitter

Centre d'études de l'emploi

Connaissance de l'emploi

Sourds au travail : la communication en entreprise au prisme de la loi sur le handicap

Sylvain Kerbourc'h, Sophie Dalle-Nazébi
Thèmes
  • conditions de travail, qualité de vie au travail
  • inégalités, discriminations
  • qualité de l’emploi, qualité du travail
Septembre 2014
Télécharger au format PDF :
CDE113 (394 Ko)
Au-delà de l’obligation légale d’emploi de travailleurs reconnus handicapés, les entreprises ont vocation à soutenir l’activité et l’évolution professionnelle de ces derniers. Les ressources à mobiliser pour l’emploi de salariés sourds devraient alors se concentrer sur les enjeux de communication(s) et les conditions du travail collectif, car travailler se fait toujours en rapport aux autres. Mais les stratégies des entreprises en matière de handicap rendent difficile l’obtention de ces ressources. Celle-ci dépend alors d’une négociation et d’un « travail en plus » de la part des salariés sourds pour réunir les conditions de communication et d’organisation propices à la collaboration avec leurs collègues. Les salariés sourds sont sourds : ils usent de repères visuels pour travailler, accéder aux prises de parole et informations et évoluer dans leur entreprise. L’indifférence à cet aspect des échanges est pour eux le fait d’une organisation qui ne prend pas au sérieux leurs compétences, complique leur travail et renie ses propres discours sur l’efficacité de ses salariés.